Création/Créateurs

Nous sommes des globe-trotteurs de la conscience

Depuis notre rencontre en 83, au Zorba le Bouddha de la rue Alexandre à Sherbrooke au Québec, nous, Marc Denault et Hélène Lavoie Sati , avons choisi le couple comme chemin d'évolution, comme projet de vie. La relation a, et est toujours le moyen privilégié pour réaliser notre projet, notre mission personnelle. Ce sont nos âmes qui se sont rencontrées, reconnues et ont choisi de voyager ensemble.

oiseau-coupleNous avons patrouillé le monde spirituel en passant par la méditation, le yoga, le chanellling, le focusing, la guidance des anges et des maîtres, le monde de la thérapie par l’alterno-thérapie, une approche centrée sur la personne, une approche biopsychosociale spirituelle et le monde éducatif de la pédagogie alternative, active, actualisante, l’auto apprentissage, l’andragogie, la résilience, l’introvision et quoi encore...

Nous avons fait de la recherche-action sur le terrain comme intervenants de première ligne et en complicité avec les intervenants. Notre objectif étant toujours de créer des outils et des méthodes permettant aux gens de sortir du jugement face à eux-mêmes, de RE-trouver la puce intérieure de la confiance qui permet de RE-créer une relation intime avec soi, avec l’autre et pourquoi pas avec la vie! Lorsque la mission personnelle se marie à la vision professionnelle, il est possible de dépasser ses propres limites, puisque l’âme fait partie du voyage.

C'est sur cette route amoureuse, spirituelle et évolutive que nous avons créé le SATI.

Une expérience qui change une vie

Marc a vécu un ACV en février 2011, depuis il est aphasique, i.e. qu'il ne peut plus communiquer verbalement, mais sa conscience est toujours à l'affût. Il parle avec ses yeux, son sourire, avec tout son être! Il est totalement présent au quotidien, dans son quotidien. Il est rayonnant.

Il est resté concerné par le projet du SATI et surtout il continue de travailler personnellement avec les jeux/outils de Sati régulièrement. Il a appris à écrire de la main gauche, il peut donc explorer le dessin et utiliser les cartes pour vivre cette expérience le plus merveilleusement possible.

Pour lui comme pour moi, cela n'a pas été un drame, mais une opportunité d'éveil. À travers cette expérience il a rencontré son propre silence, l'écoute à l'autre et surtout le «ici maintenant» et moi aussi ! C'est ce qui est là dans le présent qui nous nourrit, qui nous garde connectés à l'essentiel : jouir de la vie dans tout ce qu'elle nous offre.

Nous sommes heureux!

Hélène Lavoie

Le SATI est en même temps le processus et l’aboutissement de mon passage sur cette terre.

 Née le 7 nov. 1946 à La Tuque, une petite ville québécoise sise entre une montagne et une rivière avec dans le cœur la passion pour l'enseignement !

En cheminement d’aussi loin que je me rappelle, chaque étape a été un apprentissage, une découverte, une ouverture sur la vie, sur moi-même ! D'abord enseignante auprès des jeunes ayant des problèmes d’apprentissage, socio-affectifs, handicapés physiques et mentaux ; j'ai aussi été directrice d’un centre de Yoga à La Tuque, animatrice de méditations actives dans la région de Sherbrooke, formatrice auprès d’intervenants au Québec et en Europe et chercheuse et créatrice de jeux/outils qui permettent de démystifier, dédramatiser les conflits dans les relations, autant ceux que l’on vit avec soi-même que ceux vécus avec les autres.

Dès mon plus jeune âge j'avais choisi l'enseignement.  Mon rôle était d'enseigner mais j'ai vite pris conscience que j'étais l'élève de la vie à travers ce processus, j'apprenais à travers eux et spontanément je cherchais à amener mes étudiants à dire tout haut ce qu’ils pensaient tout bas, à faire émerger ce qu’ils gardaient au fond d’eux-mêmes, ce qu’ils avaient appris à taire, cacher, essayer d’oublier. Je mettais en place cette vision que le maître est un disciple et que le disciple est un maître…

Un jour j'ai reçu le nom d'Advaïta SATI m'invitant à «ME SOUVENIR de l’état ultime de l’unité ».  Cela correspondait parfaitement à ce besoin viscéral que j’avais de décortiquer ces codes cachés en dedans de moi, de sortir de cette dualité entre ce que je sentais à l’intérieur et ce que je vivais à l’extérieur.

La connaissance est devenue une connexion directe avec l'infini, avec l'illimité. Elle m'a invitée à être en même temps réceptive (l'accueillir) et active (la transmettre) sans m'en approprier comme étant moi, mais comme un canal récepteur. Pédagogue rationnelle et intuitive, j'ai accepté d'apprendre à utiliser toutes les situations de mon quotidien pour créer et conscientiser mon unité.

 

Tout un défi! Un challenge... une surprise... la vitalité.

Aujourd’hui je me définis comme diplômée de l’Université et de la vie, une psychologue de l’âme alliée à un esprit scientifique !  La création du SATI a donc été une suite logique de ce processus de clarification et de libération de l'être. 

 

Marc Denault

La liberté est ma recherche fondamentale, j’étais à la recherche de la différence entre être responsable ou être libre.

Quand j’ai rencontré Hélène Sati il y a 33 ans à Sherbrooke, j’ai senti que j’avais trouvé en elle la route qui allait me permettre de répondre à ma question existentielle : comment être en relation avec moi-même et être en relation avec l’autre… cœur, corps et âme.

J’ai compris qu’il fallait construire et créer cette nouvelle relation de liberté-responsabilité, pas de chemin tracé devant soi, pas de formules magiques ou empruntées dans un livre de recettes, mais un lieu de rencontre au quotidien et en lien direct avec l’expérience d’être en amour autrement.


Je suis né en ce merveilleux jour du 28 avril 1949 dans un petit village au Québec: Fort Coulonge, d’une mère yang francophone québécoise et d’un père yin anglophone québécois. Je suis toujours resté une sorte d’hybride en quête du plus grand et celle de trouver un sens à l’amour et à la souffrance que je vivais si intensément… !

Récréologue, formé par la psychologie humaniste de Rogers. « J’ai participé à de nombreuses expériences pédagogiques innovatrices où le jeu était l’approche créative privilégiée.

  • J’ai travaillé auprès des adolescents au Centre Hospitalier Pierre Janet (psychiatrie) et au sein de différents organismes communautaires, avec des clientèles socio économiquement défavorisées.
  • J’ai aussi exploré plusieurs volets en entreprise privée, dont le service à la clientèle et la gestion des ressources humaines.
  • Je me suis également intéressé à tout ce qui était mouvement coopératif, syndical ainsi que l’entraide internationale.

Influencé par une démarche professionnelle axée sur la définition des besoins des gens, j’ai senti la nécessité de créer des outils concrets et des programmes d’intervention ludiques qui permettent d’allier le jeu et la prise de conscience; cela a répondu à mon besoin d’avoir un pont, une fusion entre l’apprentissage et la transformation de l’individu».

Osho m'a donné le nom d'Atmo Niraj d'Osho en 1983, «inner core» (rencontrer le noyau intérieur) - la vie semble m'aider à réaliser cette route!